La cité de Capbreton est née de la mer et son port a toujours été tourné vers le commerce et la pêche. C’est un ancien haut lieu de la chasse à la baleine.

La pêche, une tradition vieille de plus de 700 ans

A son apogée, avant le détournement de l’Adour en 1578, Capbreton tirait sa prospérité des pêches lointaines, notamment la baleine et la morue.

Les capbretonnais excellaient dans l’art de la conservation et du séchage, mais aussi du commerce maritime des produits issus de la forêt landaise. Dans la première moitié du XXème siècle, une importante flottille sardinière existait à Capbreton. Une conserverie fermée en 1954, se trouvait dans l’actuel quai de la Pêcherie.

 

Aujourd’hui, le port compte 19 bateaux pratiquant une pêche artisanale et raisonnée. La flottille de Capbreton pratique la pêche principalement aux filets, mais également à la ligne (ligneurs), à la palangre et aux casiers (caseyeurs). Le port comporte à ce jour 1 seul chalutier.

a la DÉCOUVERTE du MÉTIER de PÊCHEUR

Pescatourisme est une nouvelle forme d’activité touristique au service du développement durable local maritime. Elle permet aux pêcheurs de vous accueillir à bord de leurs embarcations le temps d’une marée et vous faire partager toute la passion de leur métier et leurs connaissances sur l’environnement marin. Plusieurs bateaux proposent cette activité sur le Port de Capbreton.

 

la Pêche professionnelle

Les zones de pêche fréquentées sont situées à proximité des côtes sud-landaise et basque jusqu’au nord du bassin d’Arcachon. Et les marées effectuées peuvent aller de quelques heures à la journée (ou la nuit) pour les ligneurs ou les fileyeurs côtiers à 3 ou 4 jours par exemple pour les chalutiers et certains fileyeurs (pendant la saison d’hiver).

Chaque pêcheur dispose d’une table de vente, d’une case pour entreposer du matériel, souvent équipée d’un vivier pour conserver les crustacés. Une chambre froide commune est aussi à leur disposition. Une fabrique à glace et une potence pour débarquer le poisson complètent le dispositif. La pêche professionnelle au port de Capbreton emploie une centaine de personnes (matelots, vendeurs…). Elle est un vecteur économique important pour le territoire.

Le marché aux poissons

Une des particularités du port de Capbreton est que les marins pêcheurs peuvent vendre directement le fruit de leur pêche, sans passer par une criée.

Vous trouverez toute l’année sur les tables de vente du poisson de saison, pêché localement et d’une fraîcheur inégalable.

 

19 bateaux de pêche approvisionnent tous les jours, lorsque les conditions météorologiques le permettent, les stands du marché aux poissons.Avec un vrai savoir-faire

Les vendeurs et vendeuses du marché vous conseilleront sur le choix et la cuisson du poisson qu’ils prépareront pour vous (vider/écailler, lever les filets… etc). Le surplus de la pêche est collecté tous les jours par la Criée de Saint-Jean-de-Luz – Ciboure. Le poisson provenant de Capbreton représente 20% des ventes de la Criée.

Et le port, c’est aussi…