Le Gouf de Capbreton est un exceptionnel phénomène géologique, comparable au Grand Canyon du Colorado, qui s’ouvre à quelques centaines de mètres seulement du bord, entre l’estacade de Capbreton et la plage Nord d’Hossegor. Il ne s’agit ni d’un gouffre, ni d’une fosse, mais d’un important canyon sous-marin. Sa formation s’est opérée sur des millions d’années, par la tectonique des plaques, les différents niveaux marins, dans le prolongement de la faille pyrénéenne.

Géologie

C’est l’un des rares canyons au monde à être relié au littoral. Sa « tête », large de 1 200 m, commence près du bord à faible profondeur (30-40 m). Long de 300 km, son cours est à la fois rectiligne et méandriforme. Il va se perdre dans la plaine abyssale du golfe de Gascogne par 4 500 m de fond, au large de Santander en Espagne.

Biodiversité

Les recherches récentes montrent que les canyons sont des « hotspots » riches en biodiversité marine. De par ses dimensions et sa situation géographique, le Gouf concentre une faune marine très variée.
Ses méandres recèlent des poissons de roche, des crustacés, mais aussi de nombreux céphalopodes (calmars, poulpes), toute une vie qui attire les poissons pélagiques, petits ou grands, anchois ou thons, mais aussi des requins, dauphins et baleines, dont certaines espèces rares. Quant au légendaire calmar géant, il règne dans les abysses du Gouf. Le meilleur moyen de visualiser les types de poissons, crustacés et céphalopodes présents dans les eaux du canyon, c’est d’aller observer les étals du marché aux poissons, qui sont fournis toute l’année en temps réel (en fonction de la saison et de la météo) par les 19 bateaux de pêche du port.

 

Les Journées du Gouf et le jumelage avec Nazaré

Depuis 2015, la ville de Capbreton organise (avec l’écrivain Hugo Verlomme) une Journée du Gouf qui a lieu tous les deux ans en septembre, et qui célèbre ce canyon sous toutes ses formes, avec des scientifiques, des plongeurs, des pêcheurs, des marins, des historiens, des surfeurs ou des artistes. Un canyon du même type est également invité à chaque fois (2017 : Nazaré, Portugal. 2019 : Viteaz, mer Noire).
Parce que les deux villes ont un canyon similaire et des activités communes (pêche, surf, tourisme, traditions, plages, etc.), Nazaré et Capbreton ont décidé de se jumeler en 2018.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur le Gouf, on peut consulter les sites de l’OTI et de la Ville de Capbreton, visionner des extraits des Journées du Gouf, des conférences, des émissions de télévision, ainsi que des films sur la « tête » du canyon en plongée avec les Aquanautes qui l’explorent régulièrement.
Une visite à la Maison de l’Oralité et du Patrimoine (MOP) permet, entre autres, de surplomber une carte du Gouf en 3D et de voir un petit film dédié au canyon. On peut également se procurer quelques produits dérivés à l’Office du Tourisme (livret pédagogique, affiches biodiversité, Journées du Gouf…).
Télécharger le document pdf